Pinot Gris "EVIDENCE" 2016

Pinot Gris "EVIDENCE" 2016

VIN BIOLOGIQUE - Elégant, frais et délicatement fruité...
  • ico-facebook
  • ico-twitter
  • ico-google

Disponibilité : En stock

13,90 €
6 bouteilles ( 83.40 € )
OU

  • Cépage : Pinot Gris
  • Millésime : 2016
  • Contenance : 75 cl
  • Temp. de garde : 5 à 7 ans
  • Déconseillé aux femmes enceintes
  • Contient des sulfites
sucrosité résiduelle très sec sec demi-sec doux moelleux liquoreux

Notes de dégustation

Parfait pour la gastronomie, ce Pinot Gris procure beaucoup de plaisir à table. Son nez est tout en fraîcheur, élégant et de belle intensité aromatique. Il évoque les fruits à chair blanche tels que la pêche, la poire où se mêlent également des notes de tilleul et d’acacia. En bouche ce vin impressionne par son équilibre sec, sa minéralité et son coté salin. Malgré le peu de sucres, il termine sur une belle longueur avec une touche fraîche et fruitée.

Ce Pinot Gris sec et digeste s’accordera à merveille sur des poissons en sauce, des viandes blanches mais vous étonnera sur un Tartare de Tourteau aux zestes d’agrumes et son coulis de laitue.
Coteaux de Bergheim. Argilo-calcaire.
Après un été et un automne 2015 très secs, le premier trimestre de l’année 2016 fut marqué par des précipitations importantes. Ces précipitations, liées aux basses températures du début du printemps, ont fortement retardé le cycle végétatif. Heureusement les températures sont reparties à la hausse vers le début du mois de mai, ce qui a permis la reprise timide du cycle végétatif. Compte-tenu de cette humidité ambiante, la pression du mildiou s’est fait sentir un peu partout dans le vignoble. La floraison a débuté vers la mi-juin et s’est étalée sur une quinzaine de jours dans des conditions assez difficiles du fait des pluies persistantes et des températures en deçà des normales de saison. Si le mois de juillet fut encore placé sous le signe de l’eau, un temps chaud et sec s’est installé durablement dès le début du mois d’août. Le vignoble a même enregistré une canicule durant la deuxième quinzaine du mois d’août. Ces fortes chaleurs ont permis de maintenir un état sanitaire très satisfaisant. Les producteurs ont pu constater que les maturités continuaient à évoluer dans le bon sens avec des niveaux d’acidité intéressants et surtout un état sanitaire parfait.


 -   +