Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013

Très long en bouche, finement minéral au nez, c’est un vin digne de la grande gastronomie.
  • ico-facebook
  • ico-twitter
  • ico-google

Disponibilité : En stock

27,60 €
6 bouteilles ( 140.70 € )
OU

  • Cépage : Riesling
  • Millésime : 2013
  • Contenance : 75 cl
  • Temp. de service : 8 et 12°C
  • Temp. de garde : 15 à 20 ans
  • Déconseillé aux femmes enceintes
  • Contient des sulfites
sucrosité résiduelle très sec sec demi-sec doux moelleux liquoreux

Notes de dégustation

Habillé d’une robe jaune aux reflets verts, ce Riesling s’ouvre sur un nez expressif et complexe, aux arômes d’agrumes.
Très long en bouche, ce vin de gastronomie est structuré et puissant, avec une belle minéralité exprimée en finale.

Toutes les grandes recettes de poissons (grillés ou en sauce), mais aussi poissons crus (sushis…), viandes blanches rôties, ou simplement à l’apéritif pour se faire plaisir.
Sur le finage de la cité médiévale de Bergheim, court sur la face Sud du mamelon du Grasberg, une pente assez forte, à une altitude de 220 à 320 mètres. L’exposition plein sud, l’éloignement du front Vosgien, la forte pente favorisent un microclimat chaud et tempéré, des températures et une hygrométrie très régulière. Au coeur du champ de failles de Ribeauvillé qui superposent des calcaires et des marnes du Jurassique moyen et inférieur, l’Altenberg se compose de sols marno-calcaires rouges très caillouteux, peu profonds et riches en fossiles communément appelés sols Argilo-Calcaires.
Après un hiver long avec peu de précipitations et d’une douceur inhabituelle, le printemps 2013 a été le plus frais et le plus gris depuis 30 ans. Ce climat défavorable a surtout perturbé la floraison des parcelles les plus tardives qui ont souffert de coulure et de millerandage à cause du froid (8°C le 27 juin). Après les mois pluvieux de mai et juin, l’été radieux de juillet et août a comblé le retard et nous a permis d’envisager les vendanges plus sereinement. Même si ces variations ont entrainé la perte de 20% de récolte par rapport aux années précédentes, la qualité reste correcte. Malgré cette météo capricieuse qui a perturbé le cycle végétatif, nous avons eu un millésime avec de belles acidités et une maturation qui s’est terminée doucement grâce aux températures plus clémentes du mois de septembre.


 -   +